Plaisir d'offrir, joie de recevoir

Voici un joli conte que vous pourrez découvrir dans le blog : La Clairière de Myrdhin :

"Plaisir d'offrir, joie de recevoir", dit la fameuse formule. Sauf que dans les faits, ce n'est pas toujours si simple. Choisir un cadeau, d'abord, c'est souvent un casse-tête terrible... tout comme le recevoir !

Que représente pour vous le cadeau ?

  • Est-il un passage obligé pour témoigner son amitié ou son amour ?
  • Peut-on évaluer la "valeur" qu'il représente ? un cadeau peut-il être trop "petit" ou trop "gros" ?
  • Vaut-il mieux un cadeau acheté ou un cadeau fabriqué (qu'on l'offre ou qu'on le reçoive) ?
  • Quel message peut-on faire passer dans un cadeau ?
  • Pourquoi s'offre-t-on un cadeau ?
  • Qu'est-ce que le mot « cadeau » évoque pour vous ? 

  • Que représente le fait d'offrir? 
  • Que représente le fait de recevoir ?

Dimanche 12 Juin

de 9h30' à 11h30


Ce qu'il y a de plus grand dans le plaisir d'offrir, c'est la joie de celui qui reçoit. 


Un CADEAU, Côté présent :

Pour ceux que nous aimons, ceux qui sont importants pour nous, offrir un cadeau, recevoir un cadeau c'est un geste naturel.

Peu importe la valeur.

Peu importe s'il a été acheté en grande surface ou dans une boutique de luxe.

Peu importe s'il est fait main ou s'il est issu d'une grande chaîne.

Peu importe s'il se présente dans un bel emballage ou s'il est simplement entouré d'un ruban.

Le cadeau que l'on donne, que l'on reçoit a son propre message : « Tu es important, importante pour moi. »

Un CADEAU, Côté vie :

La vie ne cesse de nous donner des cadeaux. Nous donnons également des cadeaux de vie, souvent, inconsciemment.

Est cadeau :

  • Une bonne nouvelle qui nous est annoncée ou que l'on donne à l'autre.
  • Une réponse positive reçue ou donnée à un moment où l'espoir n'existe plus.
  • Une rencontre qui fait naître une complicité, une amitié, un amour.
  • Un problème qui trouve sa résolution et ouvre en grand les portes de l'avenir.
  • Un sourire d'enfant qui nous atteint dans un moment de colère.
  • Un regard échangé ou la parole n'est pas nécessaire pour se comprendre.
  • Une main tendue au moment où nous avons le plus besoin, au moment où l'autre en a le plus besoin.
  • Une écoute bienveillante dans un instant difficile....

Pas d'emballage, pas de date précise. La vie a son messager qui est l'autre, qui est nous. Nous recevons ou nous donnons le cadeau de la vie sans attendre un merci, sans attendre un retour.

Un CADEAU ,Côté nature :

La nature est un cadeau à part entière. Un cadeau qui est à découvrir jour après jour, saison après saison :

  • Un lever ou un coucher de soleil.
  • Un paysage qui nous transporte dans un émerveillement immense.
  • Un arbre en fleurs ou aux couleurs automnales.
  • Un arbre qui porte des fruits ou qui est figé dans les cristaux du gel d'hiver.
  • Un oiseau qui chante alors que le ciel est gris.
  • Une rose qui s'ouvre et offre son parfum délicat.
  • Une rivière qui chante ou un lac qui offre une palette miroitante.

L'homme peut, par son action, détruire le cadeau. L'homme peut ignorer les cadeaux qu'il reçoit d'elle et profiter de ses trésors pour sa prospérité. La nature continuera de s'offrir à nous !...

Un CADEAU, Côté cœur :

Ce sont tous les cadeaux qui se transmettent et qui porte des noms différents :

  • Don de soi
  • Partage
  • Ecoute
  • Empathie
  • Emerveillement
  • Tendresse
  • Amour
  • Espérance
  • Gratuité
  • Chaleur
  • Bienveillance
  • Non-jugement
  • Accueil...

Le cadeau que je vous souhaite de recevoir : c'est un cadeau qui vous apporte le contraire de ce qui vous pèse. C'est un cadeau qui vous rempli de paix et de tendresse. C'est un cadeau qui vous donne le goût de la vie pleine. C'est un cadeau qui habille votre cœur d'espérance et de joie. C'est un cadeau qui vous conduit vers un à-venir de paix. 

Ce cadeau..., qu'il vous soit donné par la vie, par la nature, par quelqu'un, ou par Dieu/La Source...


Ce n'est pas la valeur qui en fait le prix, ou bien ce n'est pas le prix qui en fait la valeur. Le cadeau n'est rien, c'est l'intention qui compte. Gustave Flaubert


Offrir et recevoir. Cet échange d'objets entre deux personnes remonte à la nuit des temps car il constitue la base de l'Humanité. Etroitement lié à la notion de troc, l'échange permet de constituer une société et a permis le développement de l'Homme en ne le laissant pas seul face à son destin.

Le cadeau à l'époque préhistorique et dans les sociétés archaïques

La tradition de donner et d'offrir dans les «sociétés archaïques» de Polynésie, d'Afrique ou parmi de nombreuses tribus amérindiennes est un échange social de concessions mutuelles. Ces anciennes traditions indiquent que le don est aussi vieux que l'Humanité. Souvent, il y a un rituel compliqué qui accompagne le don.
Pour beaucoup de peuples, le don est l'occasion de se faire rencontrer les chefs, aussi bien entre eux que dans un rapport chef - subordonné, pour échanger des cadeaux. Le don ne se produit jamais sans intention.
Il sert à faire prendre de l'importance à quelqu'un, à construire ou à consolider des liens sociaux, à renforcer une alliance, à restaurer une relation sociale détériorée à travers un don de réconciliation. En distribuant de la nourriture, un chef peut montrer sa générosité. À l'inverse, il y a aussi des cadeaux tribaux que l'on offre à des seigneurs ou à un nouveau roi. Des cadeaux sont également présentés en reconnaissance d'avantages reçus. L'argent, les objets précieux ou des dons en nature sont des cadeaux populaires. 

Il y a des exemples dans les civilisations avancées d'Amérique Latine de dons sacrés où les dieux eux-mêmes font des sacrifices humains. Les dons sacrés se retrouvent également chez les peuples primitifs qui remercient la nature pour leurs dons (chasse ou récolte) avec un petit cadeau.


Les cadeaux pour le mariage remontent eux aussi à des temps immémoriaux. Le nouveau foyer reçoit les ustensiles les plus importants pour la cuisine, la vaisselle et le linge de maison. Avant même le mariage, des cadeaux ont été offerts par le futur marié à la future mariée, à sa famille ou entre les familles. Dans certaines cultures, la dot n'était pas un don direct, mais la famille de la mariée recevait des cadeaux en nature. La dot de la mariée ne comptait pas comme cadeau car elle devait être rendue à la femme lors d'un divorce.

Les cadeaux diplomatiques ont été échangés depuis des temps immémoriaux entre les chefs et les dirigeants de diverses tribus afin de consolider l'amitié ou faire la paix. Peu importe si ces chefs ou dirigeants s'appellent Richard Cœur de Lion et Saladin, Louis XIV ou Frédéric le Grand ...

Cadeaux dans la Grèce antique et à Rome

Dans la Grèce antique et dans l'Empire romain, des cadeaux ont également été échangés au sein de la population et l'offrande aux dieux tenait une place importante. On offrait le plus souvent de l'encens ou des fruits. On voulait contenter les dieux en espérant une bonne récolte, la fortune ou le pouvoir..

Dans la Grèce antique, à Rome ou en Egypte, la culture du don sacré se situe dans la célébration des dieux. Dans la Chine ancienne, en revanche, au même moment, l'anniversaire était déjà célébré en privé, mais seulement pour les hommes. Les hauts dignitaires de l'Empire romain ou de la Grèce antique ont célébré quelquefois leur anniversaire en privé. L'anniversaire de l'empereur, quant à lui, a été fêté par le peuple tout entier dans l'Empire romain. Souvent, il y avait des distributions d'aumônes à tous. Les anniversaires ont donc vite été associés à la fête et à une offrande de cadeaux. Ces dons n'étaient cependant pas offerts à la personne qui fêtait son anniversaire mais à son dieu protecteur. Ces offrandes sont devenues nos cadeaux d'anniversaire.

Cadeaux au Moyen Âge, à la Renaissance et jusqu'au XIXe siècle : une tradition de l'Antiquité

La culture du cadeau de l'Antiquité s'est développée au Moyen Age et la plupart des fêtes de cette époque sont encore célébrées aujourd'hui. Le don ne s'est développé que progressivement au cours de certaines de ces fêtes.
Les fêtes que nous connaissons aujourd'hui remontent à la fin de l'Antiquité :

  • Comme les fêtes des anciens dieux, les fêtes médiévales célébraient souvent la fête des saints. Les anniversaires étaient rarement célébrés au Moyen Âge et dans les temps modernes. C'est le jour de la fête du saint qui donnait lieu à une grande fête. Cependant, souvent, cette fête du saint pouvait coïncider avec l'anniversaire si la personne avait reçu le nom du saint de son jour de naissance. Les jours des saints les plus importants étaient à cette époque-là également des jours de congés. Comme il n'y avait pas de vacances, ces vacances étaient bien sûr les bienvenues. Encore aujourd'hui, dans le monde entier, l'anniversaire n'est pas systématiquement la fête principale de l'année.
  • Noël coïncide avec les célébrations antiques du Nouvel An. Au début, des aumônes étaient offertes aux pauvres. Ce n'est qu'au cours des siècles que les enfants ont reçu des cadeaux de Noël. C'est surtout avec la Réforme que Noël a pris une place plus importante, Luther ayant préféré ignorer les saints et notamment St Nicolas, au profit de Noël. C'est seulement depuis ce moment que la coutume de donner des cadeaux aux enfants s'est répandue.
  • Les cadeaux pour la nouvelle année étaient déjà populaires dans l'Antiquité et souvent la maison entière, y compris les esclaves, recevait de petits cadeaux pour cette célébration.

  • La Saint-Valentin remonte probablement à l'ancienne tradition romaine de donner des fleurs aux femmes le 14 février. C'était la fête de la déesse Junon, la protectrice du mariage et de la famille. En dépit de l'interdiction faite par l'Eglise, l'évêque Valentin maria des couples à cette date et leur donna des fleurs pour leur mariage. Cette coutume romantique continue en souvenir du jour de sa mort, le 14 février 269.

  • Pour les chrétiens, Pâques est la fête la plus importante de l'année liturgique. Cette fête coïncide avec la Pâque juive et de vieilles fêtes solaires nordiques célébrées vers la fin du mois de mars pour fêter le printemps.

  • La tradition d'offrir des cadeaux de mariage à un couple de jeunes mariés a à peine changé. Même aujourd'hui, il y a la liste de mariage dans un ou plusieurs grands magasins avec des articles ménagers utiles pour le couple.

Offrir au XXème et XXIème siècle

Comme on le voit, l'habitude d'offrir est basée sur des traditions anciennes. Cependant, de nos jours, chacun possédant beaucoup de choses et le choix de cadeaux étant énorme, offrir n'est pas nécessairement plus facile que dans les temps anciens.

Il est important de noter qu'accepter les cadeaux est cependant obligatoire, car le don est lié à la personne qui offre. Cela implique une réponse sociale, sous la forme d'un remerciement, d'un cadeau en retour ou d'une attitude amicale envers le donateur.

Donner n'est donc pas toujours un signe de bonté, car chaque personne qui reçoit un cadeau se sent obligée de rendre quelque chose. Le don est un acte économique et social dans toutes les cultures... Et en effet, chaque personne qui reçoit un cadeau est obligée de faire un petit cadeau de remerciement. Cette tradition arrive aussi le plus souvent chez nous, sous la forme du cadeau que l'on offre lors du prochain anniversaire...


La tradition des cadeaux ailleurs dans le monde

Offrir est une entreprise délicate, qui nécessite une certaine préparation. Si vous partez en voyage, le fait d'offrir un cadeau devient encore plus compliqué.

Faisons un rapide tour du monde. Vous pouvez penser, à juste raison, que le don dans notre culture occidentale est plus ou moins similaire partout. Dans certains pays asiatiques, cependant, il peut arriver que des malentendus surviennent lors de la présentation d'un cadeau, si vous ne connaissez pas au moins un peu la culture du cadeau. Autre écueil : le voyage en avion. Tout ne peut pas être transporté et certains produits peuvent ne pas passer la douane, surtout dans d'autres continents. Renseignez-vous avant de partir, ce serait dommage de laisser le fromage de chèvre affiné avec passion par votre producteur préféré finir son voyage dans les poubelles de l'aéroport australien par exemple.

Offrir un cadeau en Europe

Pour un européen, offrir un cadeau dans un autre pays européen reste relativement facile. Que vous soyez à la recherche d'un cadeau, d'un cadeau d'anniversaire ou d'un cadeau de mariage, respectez les coutumes du pays. En général, une spécialité culinaire est adaptée. Le mieux est une spécialité typique de votre région.
Évitez toutefois les erreurs grossières comme :

  • offrir du foie gras dans les pays anglo-saxons, germaniques ou scandinaves. On évitera aussi les spécialités culinaires un peu trop typées et qui pourraient provoquer le dégoût : andouillettes, escargots, huitres...
  • offrir un cadeau kitsch en Europe du Nord. L'influence du magasin de meubles scandinaves et ses lignes épurées est passée par là.
  • offrir des chrysanthèmes en Italie. Tout comme la France, ces fleurs sont réservées au cimetière.
  • offrir des fleurs blanches en Russie. En général, les fleurs sont très bien reçues par les deux sexes. Vous pouvez également offrir du vin à une femme et une bouteille d'alcool fort à un homme.

Pour l'Amérique du Nord, on peut suivre les coutumes européennes. Un Américain aime recevoir un souvenir typique. Le kitsch est autorisé.

Offrir un cadeau dans les pays arabes

Dans les pays arabes, le fait d'offrir un cadeau a une longue tradition. Si vous offrez un cadeau dans un pays arabe, il doit montrer votre générosité. Le don doit exprimer le respect que vous portez à la personne à qui vous offrez le cadeau, notamment en ayant un emballage très fourni. L'hospitalité arabe est légendaire et il y a des différences d'un pays à l'autre. Selon la vision orientale, celui qui reçoit doit être honoré par celui qui est reçu. Bien sûr, éviter les boissons alcoolisées et le porc dans les pays musulmans.

Offrir un cadeau en Inde

En Inde, contrairement à d'autres cultures, offrir un cadeau peut facilement être considéré comme étant une insulte. Offrir de la nourriture est encore acceptable, de préférence une spécialité. Remarque : la plupart des Indiens ne mangent pas de bœuf à cause des vaches sacrées et ne boivent pas d'alcool. Les cadeaux d'argent sont tabous ! Invitez l'hôte chez vous en retour.

Offrir un cadeau en Thaïlande

En Thaïlande, les cadeaux sont offerts uniquement lors d'occasions spéciales telles que les anniversaires ou les mariages. On offre le cadeau en le tenant avec les deux mains, puis il est mis de côté par celui qui le reçoit. Ouvrir le cadeau directement serait considéré comme une marque d'avidité. En Thaïlande, un invité est vraiment gâté, c'est une marque d'hospitalité. Dans les affaires, les petits cadeaux sont très bien acceptés.

Offrir un cadeau en Chine

Pour les Chinois, les relations sociales sont très importantes dans les affaires et la vie privée. Pour maintenir les relations, les invitations et les cadeaux sont parfaits. En Chine, par conséquent, il existe une forte culture du don. Les cadeaux et les invitations vous invitent à retourner la faveur. Selon la coutume chinoise, les destinataires reçoivent le cadeau avec les deux mains, mais il/elle ne l'ouvrira pas tout de suite, puisque cela montre qu'il accorde plus d'importance à la personne qui l'a offert qu'au cadeau lui-même.

Papier cadeau, rubans, et nœuds sont adaptés, surtout s'ils sont rouge (qui symbolise la chance), doré (fortune et prospérité), rose et jaune (bonheur). Il n'est pas correct d'offrir un cadeau dans un sac de supermarché par exemple.

Les fleurs sont inappropriées car elles sont utilisées comme décorations funéraires. Vous ne devrez jamais donner quatre morceaux de quelque chose (le nombre « quatre » est prononcé en mandarin comme le mot « mort »). Egalement, n'offrez pas de montres (le mot « horloge » est similaire au mot « fin », donc une horloge est comprise comme signifiant que le destinataire a une fin rapide !).

Quand vous offrez un cadeau, offrez-le à la personne avec vos deux mains, qui est vu comme un signe de respect. les cadeaux sont généralement offerts après une visite ou une fête, et s'en suit une carte de remerciement (xiè xiè nǐ -Merci à toi ) ou un cadeau plus tard.

Offrir un cadeau au Japon ou la gestuelle de donner et recevoir !

Au pays du soleil levant, les cadeaux sont offerts pour diverses occasions. Offrir est une partie importante du comportement social japonais, certaines règles doivent être respectées.
Les cadeaux sont offerts lors du premier déjeuner d'affaires et, bien sûr, lorsque vous êtes invité chez quelqu'un. Les Japonais aiment donner de la nourriture. Il y a des magasins de souvenirs dans les différentes régions du Japon avec des spécialités de la région respective. Les petits cadeaux sont parfaits. Un produit typiquement français sera très bien accueilli.

Au Japon, les cadeaux ne sont presque jamais ouverts en présence de la personne qui offre pour éviter une mauvaise expression du visage en cas de déception. Remettez le présent à la fin de votre visite avec les deux mains, comme un signe que vous donnez de tout votre cœur. Il est important de donner avec une certaine retenue. En offrant le cadeau, beaucoup de Japonais se réfèrent même à leur cadeau en disant qu'"il ne vaut rien, mais, s'il vous plaît, acceptez-le tout de même". Si vous avez reçu un cadeau, vous devez généralement offrir un cadeau en retour, sauf pour les cadeaux de remerciements. Cependant, le cadeau que vous offrez en retour doit avoir une valeur moindre que le cadeau reçu.

Le plus important, au Japon, est l'emballage du cadeau. Les Japonais ont développé leur propre art de l'emballage. L'emballage traditionnel consiste en un papier spécial appelé 掛け紙 kakegami, cerclé d'un 水引 mizuhiki, un élégant ruban en forme de cordelette. La couleur et le nouage de ce dernier varient en fonction de l'événement : dans le cas d'une célébration par exemple, on doit respecter un code rouge et blanc pour les naissances, ou encore blanc et or pour les mariages. Une petite décoration d'origami appelée 熨斗 noshi vient éventuellement le compléter pour favoriser la chance.

Il y a certaines choses que vous pouvez utiliser pour donner plus de sens à votre cadeau, notamment en utilisant des animaux spécifiques sur le papier d'emballage ou sur le cadeau lui-même :

  • Les papillons peuvent signifier la joie et la longévité.
  • La carpe peut signifier la bonne fortune et la fidélité.
  • Les grues sont parfaites pour les mariages dans la mesure où elles signifient la longévité et la bonne fortune.
  • Les hirondelles ou la queue d'une hirondelle représentent la chance.
  • Les tortues peuvent signifier la longévité, ce qui les rend idéales pour les douches de bébé.

Soyez également prudent avec les couleurs

  • Le rouge est utilisé sur les pierres tombales, évitez donc de l'utiliser pour signer des cartes. De même, n'envoyez pas de cartes rouges à Noël car les avis de décès sont écrits en rouge au Japon. Par contre, les emballages cadeau en rouge et blanc siéent aux mariages.
  • Le noir peut signifier la mort ou la malchance. Quant au noir combiné au rouge, il exprime la sexualité. Alors essayez d'éviter cette association de couleurs.
  • Le vert peut symboliser l'éternité et la bonne chance. Cette couleur est parfaite pour presque n'importe quelle carte-cadeau.
  • Le blanc peut signifier la sainteté. Si la carte est de couleur unie, l'encre blanche peut être parfaite pour un bébé.
  • Le violet peut symboliser une célébration et la décadence. C'est une couleur appropriée en vue de vacances festives.

Lors du solstice d'été ou au Nouvel An (le O-Seibo), de nombreux petits cadeaux sont envoyés en remerciement pour des services rendus. Non seulement à la famille et les amis, mais aussi aux partenaires commerciaux, aux enseignants, aux supérieurs ou aux médecins.

Si vous offrez quelque chose, il est cependant important de connaître quelques tabous des Japonais :

  • Comme en Chine, le nombre de quatre (shi) sonne comme le mot japonais pour « mort ». Vous ne devez jamais offrir quatre choses. 
  • Les mouchoirs blancs se réfèrent à la douleur. 
  • Les mouchoirs jaunes représentent la trahison. 
  • Les fleurs blanches sont pour les funérailles. 
  • Les ciseaux et les couteaux symbolisent une « séparation » (par exemple une amitié). 
  • Des articles contenant le blason impérial doivent être évités. 
  • Des images avec les renards sont également à éviter, tout comme les chrysanthèmes à 16 feuilles qui représentent la fausseté.

Offrir au Japon est vraiment plus compliqué que chez nous. Mais, comme partout, si vous connaissez les coutumes, vous pouvez vous en tenir aux règles, ce qui facilite le cadeau.

Encore d'autres pays ...

Dans ce rapide tour du monde, les pays d'Amérique latine ne doivent pas être oubliés. Ici, vous pouvez présenter en toute confiance un cadeau typique de votre région. En Afrique, d'autre part, vous devez savoir si la famille que vous visitez est chrétienne ou musulmane.

De retour de notre tour du monde

Chaque pays a différentes façons de donner. Si vous prêtez attention aux détails, vous êtes préparés à offrir comme il faut. A chaque fois que vous faites un cadeau, n'oubliez pas de regarder les visages heureux de vos proches, c'est certainement le meilleur cadeau que vous leur faites et que vous vous faites !


Quoi de mieux que de faire plaisir en se faisant plaisir ?