Nouvelle année celtique Samhain, Samonios

Samhain en Irlandais, Samonios en celtique ancien, Samain en GaléiqueSamhuinn en Galéique écossais


Samhain - Samonios
Samhain - Samonios

Dimanche 13 Novembre
9h30'  -  11h30'

Participation au Cercle de MERLIN : 2€ minimum, et toute autre contribution sera reçue avec Gratitude !

C'est une période hors du temps, où les frontières entre les mondes s'estompent... correspondant approximativement au mois de novembre (en scorpion), autour de la pleine lune.

En fait, Samain n'appartient, ni à l'année qui se termine, ni à l'année nouvelle. Cette fête est autant engagé dans l'hivers tout proche que dans le souvenir de l'été, déjà lointain dont il ne s'agit plus que de consommer les fruits et les récoltes. C'est une fête fondamentale de transition : c'est le moment d'honorer et de respecter nos ancêtres.

Cette fête durait au moins trois jours :

  • Le premier jour était consacré à la mémoire des héros. L'église en a fait la fête des Saints, ceux ci ne sont-ils pas devenus les nouveaux héros ?
  • Le deuxième jour était consacré à celle des défunts, moment unique pour communiquer avec eux, les esprits, les ancêtres.
  • Le troisième jour était consacré à des réjouissances (jour supprimé par l'église...)

Le retour à la Source, à la Source primordiale, à l'Awen

Samhain-Samonios est un des moments où les portes entre le monde des vivants et l'autre Monde (Sidh) s'ouvrent pour laisser passer les âmes des ancêtres qui trouvent ainsi temporairement le chemin vers leurs anciennes demeures, les champs, les routes... Nuits où les fées et les fantômes sont omniprésents. Amicaux pour les uns inquiétants pour les autres.

c'est l'obscurité qui engendre la lumière  Pline


On peut comparer le cycle de la vie à La Roue Médecine : qui représente tout l'Univers, de l'infiniment grand à l'infiniment petit, où tout commence et tout finit.

Elle fait appel aux saisons, aux directions, aux éléments, aux couleurs, aux animaux de pouvoir, aux plantes ou encore à tout ce qui fait partie de notre environnement, et elle les met en résonance avec nos plans individuels (corps, émotionnel, mental, spirituel) et les différentes périodes de notre vie. Chaque direction, le Nord, le Sud, l'Est, l'Ouest, vibre ainsi d'une énergie sacrée riche en enseignements.

La porte de l'ouest correspond à la fête celte de Samhain, où l'automne voit les énergies et les graines se blottir dans le sol pour vivre une merveilleuse alchimie... Ce jour signe la fin de l'été, la mort du Dieu Solaire et le retour au monde souterrain de la Déesse qui se régénère au creux de la matrice terre pour sa gestation hivernale.

La porte de l'ouest invite à nous enfoncer en terre, à aller à l'intérieur de soi, à se reconnecter à nos ancêtres, nos constellations familiales, suspendus à ces fils tendus du transgénérationnel. Ce passage de la saison claire à la saison obscure, cet espace-temps magique où les portes s'ouvrent entre les mondes visibles et invisibles, peut se vivre dans ce mouvement de l'extérieur vers l'intérieur du corps, dans cette connexion profonde à soi et au ventre de la Grande Déesse-Mère, dans la toile immense de l'Araignée... (avec l'aide de la médecine du Corbeau).

Un moment propice pour dialoguer avec les mondes subtils, s'abandonner au cœur de la présence, se relier à la Terre Mère, plonger dans nos racines.

Novembre est le moment où la graine se sépare de la mère-plante pour tomber sur le sol. Il y à la fois mort et re-naissance. Ce moment particulier est donc symboliquement la véritable naissance du nouveau cycle végétal annuel - même si tout sera en sommeil, en gestation, jusqu'au printemps. Samhain - Samonios est bien le véritable instant du début du cycle végétal et par extension de la nouvelle année !


Cette fête pour honorer ses défunts, ancêtres... ses racines, existe dans le monde entier sous différentes formes. Découvrez ces différentes célébrations dans l'article :  Honorer ses défunts dans le monde de la Clairière de Myrdhin.


L'If est l'arbre de Samonios, arbre d 'éternité. En liaison avec l'Autre Monde et la Mort, il illustre l'éternité et la continuité des cycles de vie reliant mort et renaissance dans un flux permanent. La pomme considérée come un fruit mystérieux ayant quelque chose à voir avec l'Autre Monde (Avalon, l'Ile aux Pommes) apparaît elle aussi dans certaines coutumes de Samonios et semble avoir été liée à cette fête. 

If, l'arbre de Samonios
If, l'arbre de Samonios

Durant ce Cercle de MERLIN

N'oubliez pas d'apporter quelques offrandes : graines, sel, if, encens, fruits secs... 

Considérant tout ce qui a été exposé ci-dessus, c'est à dire  :

  • la période pour honorer les défunts, les esprits, la mémoires des ancêtres
  • le temps suspendu qui permet l'ouverture des portes pour recevoir l'amour et la sagesse des ancêtres, source de conseils et d'inspiration,  d'intuition peut-être...
  • le moment de se défaire de ce qui n'est plus utile à nos vies, pour
  • le moment d'accueillir  la nouvelle année celtique


Nous prendrons le temps d'exposer :

  • comment chacun vit ce passage ?
  • quelles pratiques, célébrations certains suivent-ils ?

Nous prendrons le temps de vivre symboliquement ce passage :

  • en honorant ceux qui nous ont précédés par l'essence de nos offrandes
  • par le symbolisme des bougies
  • en accueillant la nouvelle année celtique
  • en laissant l'invisible nous guider par le tirage de Chalice Well

Nous partagerons quelques douceurs que chacun aura pris soin d'apporter : pommes, fruits séchés, noix, noisettes, miel, bière...



Tirage de Chalice Well

Le symbole de deux cercles qui s'imbriquent l'un dans l'autre est universel, et représente l'union du ciel et de la terre, de l'esprit et de la matière, du conscient et de l'inconscient, du masculin et du féminin. On retrouve cette symbolique dans de nombreux sites sacrés. 

Le Chalice Well à Glastonbury en Angleterre est un lieu sacré ancré dans la légende arthurienne.  La source de Glastonbury est considérée comme l'un des sites les plus saints d'Angleterre. Le puits lui-même remonte à plus de deux mille ans et était sacré pour les premiers païens. La couverture qui orne la tête de Chalice Well à Glastonbury a été conçue au XIXe siècle par l'archéologue Bligh Bond. Fabriqué en fer forgé et en bois, il représente la Vesica Pisces, symbole du féminin divin, le chevauchement des mondes intérieur et extérieur et Excalibur, l'épée du légendaire roi Arthur.

Je vous propose le tirage de Chalice Well, pour ce Cercle de Merlin :

  1. Ma part d'ombre que je suis prêt/prête à dire au revoir
  2. Ce qui peut-être nettoyé
  3. Ma part de lumière que je suis prêt/prête à accueillir

Par le sourire de la pleine lune de Novembre

Écoute...

Écoute le chant du feu qui crépite

Écoute le chant de la pluie sur les feuilles

Écoute le chant du vent dans l'if , arbre d'éternité

Écoute le chant du corbeau

Écoute le souffle des ancêtres

Ils sont dans l'arbre qui frémit, dans les racines et les feuilles qui s'emmêlent,

Ils sont dans l'eau qui unit

Ils sont dans la pierre trouvée par hasard, une pierre qui redonne l'espoir ...



Que veut dire « Samain » ?

Samhain : prononcé "So-wein"

On ne sait pas tout à fait d'où provient le nom de « Samain ». Si l'on a longtemps cru qu'il signifiait « la fin de l'été » avec sam pour « été » et fuin pour « fin », l'étymologie fait aujourd'hui débat et pourrait signifier, entre autres, la réunion ou le rassemblement.

Selon les pays, l'écriture diffère, mais il s'agit bien de la même fête :

  • Samhain en irlandais

  • Samhainn ou Samhuin en écossais

  • Sauin en mannois

Le mois de Samonios est le premier mois chez les Celtes, comme l'atteste l'un des rares documents en langue gauloise qui nous est parvenu : le calendrier de Coligny. Mais il n'existe aucune preuve, source ou document historique permettant d'attester que le Samhain était célébré chez les Celtes Gaulois qui peuplaient notre actuel territoire.

Dans la mythologie celtique, deux saisons rythment l'année : la saison claire et la saison sombre. La fête de Samhain serait un jour de transition n'appartenant à aucune de ces deux saisons. Elle annonce le passage à la saison sombre ainsi que le début d'une nouvelle année, coïncidant avec la fin de la saison des moissons. Il s'agit de l'une des quatre fêtes religieuses Celtes avec :

  • Beltaine : passage de la saison sombre à la saison claire

  • Imbolc : fête de purification

  • Lugnasad : fête royale pendant les récoltes célébrant l'abondance et la prospérité

Le Samain permettrait aux morts de renouer avec les vivants quelque temps. Dans la société celtique, cette fête aurait eu un caractère obligatoire et les absents seraient soumis à la peine de mort. Pendant cette période, toutes les activités sont à l'arrêt : fin des conquêtes, des hostilités et des travaux agricoles notamment. C'est le moment de régler les conflits et de payer ses dettes

Du Samhain celte à la Toussaint catholique

Lorsque que le pape Grégoire IV choisi en 835 la date du 1er novembre comme jour de célébration de tous les saints du catholicisme, il est supposé qu'il s'agisse d'une manœuvre d'influence pour détourner les rites païens des peuples celtes vers une foi commune à la chrétienté. En d'autres termes, la Toussaint devait supplanter l'ancienne fête religieuse du Samain, dans un contexte de christianisation de l'Europe. En Irlande, le Samain serait resté encore très populaire. En 998, la création d'une « fête des trépassés » au lendemain de la Toussaint, le 2 novembre, aurait tenté une nouvelle fois d'abandonner pour de bon les anciennes pratiques. Cependant, les morts restaient, encore une fois, majoritairement célébrés au 1er novembre.