Médecine du Corbeau

Corbeau, médecine de la magie
Corbeau, médecine de la magie

Monde symbolique des Animaux de Pouvoir

Dimanche 13 Novembre

14h30' - 16h30'

Voyage chamanique guidé, pour aller à la rencontre du CORBEAU


Une formidable quantité de traditions et de mythes concerne le Corbeau et ceux-ci sont souvent contradictoires !...

Au Proche-Orient, le Corbeau était jugé impur, parce qu'il est un charognard.

Le Corbeau est un des oiseaux que Noé lâche après le Déluge pour savoir si l'eau a baissé quelque part. Mais il ne revient pas à l'Arche.

En Scandinavie, le Corbeau jouait un rôle particulièrement significatif. Le dieu nordique Odin avait une paire de corbeaux pour messagers. Leurs noms étaient Hugin (Conscience) et Munin (Mémoire). Odin lui-même était connu pour se métamorphoser à l'occasion en Corbeau. Cette tradition traduit l'idée selon laquelle le Corbeau est un messager du monde spirituel le plus élevé.

Au cours du Moyen-Âge, on pensait que le croassement du Corbeau annonçait un décès ou l'issue d'une bataille.

Sur la côte pacifique nord-ouest de l'Amérique, le Corbeau apporte la vie et l'ordre. 

Aujourd'hui encore, des anciens racontent que l'on peut s'attendre à un temps chaud quand on voit passer un Corbeau devant un soleil voilé.

On dit aussi traditionnellement qu'Arthur se serait transformer en Corbeau à sa mort, et pour cette raison, les habitants du Somerset soulevaient toujours leur chapeau en signe de respect en croisant un corbeau. 


La magie de la médecine du Corbeau est puissante et elle peut nous fournir le courage de pénétrer dans la grande noirceur du vide, là où réside tout ce qui n'a pas de forme. Le vide, c'est le Grand Mystère qui existait avant que toute chose ne commence. Le Grand Esprit est issu de ce Grand Mystère. Le Corbeau, c'est le messager du vide. 

Avec le Corbeau, l'esprit humain et l'esprit animal s'entremêlent pour ne plus faire qu'un. Ce phénomène se reflète dans sa belle et intense couleur d'un noir brillant. Dans le noir, tout se mêle et se confond avant d'être amené à la lumière. Pour cette raison, le Corbeau peut vous aider à métamorphoser votre vie ou votre être. Le noir, avec l'iridescence bleue du Corbeau, parle de l'adaptabilité de la forme qui mène à l'éveil et à l'illumination. Il est le messager des énergies de la guérison et des énergies de la guérison à distance. Les Corbeaux sont aussi des experts en matière de vocalisation. On peut même leur apprendre à parler. Ils intègrent et imitent les cris d'autres espèces.

Les Corbeaux sont espiègles et ce sont d'excellents utilisateurs... d'outils. Ils se servent de pierres et de bien d'autres choses disponibles pour casser des noix et autres fruits à coques. Ils ne sont pas intimidés par les autres oiseaux et sont aussi rapides que méfiants. De ce fait, ils ne sont pas des proies faciles pour d'autres prédateurs. Cela implique qu'ils pourront également vous apprendre à activer sans crainte la magie de la vie. 


Mots clefs : Magie ; Métamorphose ; Création ; Espiègle ; Magicien ; Mysticisme ; Renaissance ; Mort ; Transformation ; Éveil ; Intelligence ; Changement ; Guérison ; Eveil ; Illumination ; Protection ; Résolution 

Le Corbeau parle de l'opportunité de devenir le magicien et / ou l'enchanteur de votre vie. Chacun de nous a un magicien en lui et c'est le Corbeau qui peut nous montrer comment faire sortir cette partie de nous-mêmes des ténèbres pour l'amener à la lumière. Le Corbeau rapporte des messages du monde des esprits qui peuvent métamorphoser spectaculairement votre vie. Il nous enseigne comment prendre l'informe pour lui donner la forme que l'on désire.

Capable de passer d'un monde à l'autre, le Corbeau symbolise le processus de guérison provenant d'une confrontation radicale avec l'inconscient, l'ombre et les aspects les plus sombres et les plus dangereux de la psyché. Le lien entre le Corbeau et la mort est également un lien avec la profondeur, la psychologie des profondeurs et la force évolutive contenue dans l'initiation qui marque la mort plus ou moins radicale de notre ancienne personnalité et la naissance d'un nouveau Soi.

Le Corbeau nous offre l'initiation, la protection et le don de prophétie.  Cet oiseau est le signe que quelque chose meurt en donnant naissance à quelque chose de nouveaux. Grace au Corbeau, nous pouvons atteindre une guérison profonde en pratiquant ce que l'on peut appeler la réconciliation des contraires, pour résoudre les conflits enfouis dans notre inconscient ou issus de notre passé. 



Le CORBEAU 

source : Lune Bleue, magazine n°31

Tradition judéo-chrétienne

Dans la religion chrétienne, un corbeau est envoyé après le déluge pour rechercher la terre, mais n'ayant pas prévenu Noé, il aurait été considéré comme étant un jouisseur. Dans la Bible, il est dit que les corbeaux, oiseaux aux ailes multicolores au Paradis, seraient devenus des charognards après la trahison d'Adam et Eve. Il est dit aussi qu'à la fin des temps, les corbeaux retrouveront leur beauté perdue et chanteront de façon harmonieuse pour célébrer Dieu. Dans un autre passage de la Bible, c'est un corbeau qui apporte du pain à un homme isolé dans le désert. Saint Vincent a été défendu par des corbeaux contre l'attaque de carnassiers. Le corbeau est aussi représenté aux pieds de Saint Benoît et dans les mains de Saint Oswald (il y symbolise la providence divine). On le retrouve aussi auprès des Saints Boniface et Saint Meinrad, dont les deux corbeaux apprivoisés permirent de découvrir le corps.Certains satanismes adorent le corbeau parce qu'il se nourrit de cadavres.

Traditions celtes

Selon la légende de la fondation de la ville de Lyon, lorsque les deux princes eurent fini de tracer l'enceinte de leur future cité, une nuée de corbeaux vint se poser à l'intérieur du cercle donnant ainsi la bénédiction du dieu Lug à cette ville qui fut appelée, en hommage aux corbeaux, Lugdunum c'est-à-dire La colline aux corbeaux. Dans la mythologie celtique, c'est un oiseau vecteur de connaissance et de sagesse. Il est associé aux divinités telles que la Morrigan.

Tradition nordique

Dans la mythologie nordique, les corbeaux Hugin et Munin sont assis sur les épaules du dieu Odin et lui rapportent tout ce qu'ils voient et entendent. Hugin représente la réflexion (au sens de pensée et miroir), tandis que Munin représente la mémoire. Odin les envoie voler autour du monde chaque jour afin de pouvoir savoir tout ce qui s'y passe.

Tradition hellénique

Le corbeau, en Grèce antique possède des fonctions divinatoires : une corneille se tenait auprès de la Pythie de Delphes pendant ses prédictions. On pense que l'origine de cette fonction de messager des dieux, et plus particulièrement de messager d'Apollon réside dans une légende : Coronis était infidèle à Apollon, et c'est un corbeau qui prévint Apollon. D'où son image de messager, lié aux dieux. Selon Ovide, le corbeau, blanc à l'origine, serait devenu noir par la faute d'Apollon, pour punir ce porteur de mauvaises nouvelles. C'est sous forme de corbeau que le dieu a conduit les habitants de Théra (Santorin) à Cyrène. Dans une autre partie de la mythologie, Athéna remplaça son corbeau par une chouette, parce qu'elle le trouvait trop bavard.

Traditions amérindiennes

En Amérique du Nord, le corbeau est la personnification de l'Etre Suprême, du vent qu'il fait surgir d'un battement d'aile, du tonnerre et de la foudre. Des mythes parlent du corbeau volant et relâchant le soleil et du corbeau menant les premiers humains hors de coquilles de mollusques. Dans certains récits, le corbeau est le protecteur des humains, leur apportant le soleil, la lune, les étoiles, l'eau et le feu. Dans la culture Haïda (Indiens de la côte nord-ouest du Canada), le corbeau subtilise le soleil au chef du ciel pour le rendre au peuple de la terre. Ce corbeau possède une pirogue magique : il peut la faire changer de taille : de la taille d'une aiguille de pin jusqu'à contenir tout l'univers. Il est aussi le messager du dieu de la foudre et du tonnerre des Mayas. Chez les indiens Tlingit (Nord-Ouest du Pacifique), le corbeau est la figure divine centrale. Il organise le monde, répand la civilisation et la culture, crée et libère le soleil.

Autres traditions

En Asie, il s'agit du messager divin représentant les vertus de la famille. Il est considéré comme un symbole de gratitude filiale, de par le fait qu'il nourrit ses parents, pratique qui ressemble à la tradition de ces sociétés. 

Au Japon, il symbolise aussi l'amour familial, mais il est aussi un messager divin. La dynastie chinoise des Tcheou (de 1122 à 255 avant notre ère) le considère comme un oiseau de bonne augure, qui annonce leurs victoires et symbolise leur vertu. 

Selon les légendes chinoises, dix corbeaux rouges à trois pattes s'envolèrent du mûrier du Levant pour apporter la lumière au monde. Mais ils répandent une chaleur insupportable sur la terre. Yi le Bon Archer en abat neufs, et sauve le monde. Le dernier corbeau se trouve dans le soleil. Le corbeau est donc un symbole solaire, il représente le principe créateur. 

Les Tibétains croient que les corbeaux sont des manifestations de la déité protectrice Mahakala, le Grand noir. Ces oiseaux ont été associés aux naissances de nombreux Dalaï Lamas (le premier, le septième, le huitième, le douzième et le quatorzième).

En Inde, dans le Mahâbhârata, les messagers de la mort sont comparés à des corbeaux. Le corbeau personnifie l'âme en Inde.

La péninsule du Kamtchatka aurait été créée par le dieu corbeau Kutkh.

A Babylone, le corbeau, ayant une valeur très négative, a donné son nom au 13ème mois du calendrier.

Folklore et superstitions

En Suède, les corbeaux représentent les fantômes des personnes assassinées et en Allemagne ils représentent les âmes des damnés. Il est réputé annoncer un décès par son cri. 

Dans les Vosges, si un individu rencontrait trois corbeaux un vendredi, un malheur s'annonçait pour sa famille.

Des rassemblements de corbeaux étaient annonciateurs de guerre ou de famine. Des récits rapportent que des centaines de corbeaux ont été vus, se battant et croassant, avant les épidémies de peste en 1551, 1562 et 1563.

Selon une légende, l'Angleterre ne succombera pas à une invasion étrangère tant qu'il y aura des corbeaux à la tour de Londres.

Dans la croyance populaire, le Corbeau est considéré comme un voleur, c'est pourquoi en Irlande, on interdit aux enfants de se servir de tiges de plumes de Corbeau comme paille, afin d'éviter que cela ne les incite au vol.

On avait comme tradition d'empaler un corbeau à l'entrée d'un champ pour conjurer le mauvais sort.