Les coupeurs de feu

02/09/2022

Agir sur les brûlures, les zonas, les migraines, les entorses, les verrues, ou encore les coups de soleil,  en essayant de neutraliser ou diminuer la douleur ainsi que les dommages, en posant les mains au dessus de la zone à traiter : ce sont les coupeurs de feu, ou barreur de feu.

 Cette pratique n'a jamais cessé dans les villes et les campagnes mais la science ne l'a jamais vraiment prise au sérieux, et l'assimile à un effet placebo. Pourtant, aujourd'hui, certains services hospitaliers leur demandent volontiers de collaborer. Des soignants, médecins, infirmières et même chefs de service en parlent ouvertement dans les médias. 

L'intervention des coupeurs de feu permet de soulager la douleur quasi instantanément et d'accélérer la cicatrisation des brûlures engendrées par une source de chaleur ou un rayonnement en cas de traitement du cancer.


Mais que font donc ces coupeurs de feu ? 

 Certains font des prières, récitent une formule intérieurement ou simplement se concentrent. Fréquemment d'inspirations religieuses, beaucoup de ces prières figurent aujourd'hui dans des livres mais, d'après certains, il faut qu'elles soient transmises un jour par un grand-père, une tante ou même un voisin, car le don ne s'acquiert pas. 

L'immense majorité n'accepte aucune rétribution, tout juste un petit cadeau symbolique. Ceux qui interviennent par téléphone, quelle que soit la distance, n'ont besoin que d'un prénom et de la localisation de la brûlure. 

Absurde pour un sceptique, et pourtant le Dr Danielle Tavernier était elle aussi incrédule jusqu'à ce qu'elle observe l'effet particulièrement spectaculaire sur les enfants qui arrivaient au service des urgences de l'hôpital de Thonon-les-Bains qu'elle dirigeait : 

  • « Sans les prévenir qu'on appelle un barreur de feu (ni les parents, Ndr), ils s'arrêtent de pleurer presque instantanément. Un antalgique met quinze à vingt minutes pour agir et une seconde dose est parfois nécessaire. Avec le barreur de feu, ça prend trente secondes ! De plus, une brûlure traitée par un barreur de feu évolue nettement mieux. (...) Il faut le voir pour le croire. »

Certains coupeurs de feu ­obtiennent parfois des résultats spectaculaires même si rien n'est étayé scientifiquement. Et il n'est pas question de remettre en cause la sincérité des témoignages de personnes ayant recours à leurs services, admettent certains  médecins.


Que l'on invoque le magnétisme ou un concept énergétique, la science est à réécrire entièrement pour rendre compte de cette efficacité constatée. La dimension psychologique ne doit pas être écartée puisqu'il a été observé que l'intervention du coupeur de feu n'avait pas d'efficacité sur un patient sceptique que l'on informe d'une telle intervention, alors que cela fonctionnait s'il n'était pas au courant ! 

Pour la plupart des coupeurs de feu, s'ils ne parlent pas de projection d'énergie, ces derniers font parfois référence à un « fluide ». Mais ce fluide est le lieu d'une interaction : quelque chose sort, le feu ou le mal, et quelque chose entre, comme la lumière par exemple, apaisante. 


Si vous le souhaitez, voici un lien vers un Site Ami (tout nouveau !) pour avoir les coordonnées d'un ami coupeur de feu :   coupeur-de-feu.webnode.fr